FANDOM


La série Killzone est une série de jeux vidéo développés par Guerrilla Games et édités par Sony Computer Entertainment.

Épisodes Modifier

Killzone (2004) Modifier

Killzone est un jeu vidéo de tir subjectif sorti en novembre 2004 sur PlayStation 2.

Killzone: Liberation (2006) Modifier

Killzone: Liberation a été créé pour être un titre adapté à la console portable, en abandonnant le format classique (FPS) des titres PlayStation 2[1] et PS3 en faveur d'une vue en perspective à la troisième personne (jeu de tir objectif). Liberation prend place deux mois après les évènements du premier Killzone dans la zone postapocalyptique du sud de Vekta. Les joueurs peuvent prendre le contrôle d'armes futuristes variées contre les Helghasts et leur leader maniaque, Metrac, avec Templar, un des personnages jouables du premier épisode.

Killzone 2 (2009) Modifier

Killzone 2 est sorti début 2009 sur PlayStation 3[2]. Le système du jeu est semblable au premier, c'est-à-dire qu'il est possible de jouer avec quatre personnages. Dans Killzone 2 vous incarnez Sev, dans votre équipe il y a Rico, Natko, Garza, et vous. Templar est passé au grade supérieur, il est devenu commandant.

Killzone 3 (2011) Modifier

Killzone 3 est sorti en 2011 sur PlayStation 3.

Thèmes du jeu Modifier

Similitudes avec la Seconde Guerre mondiale Modifier

Les critiques et les fans ont noté que le style artistique et la direction scénaristique du jeu est fortement inspirée de la Seconde Guerre mondiale.

La représentation des Helghasts dans le jeu montre une forte ressemblance avec l'état fasciste du Troisième Reich, pas seulement avec la remilitarisation qu'ils entreprennent mais dans l'apparence des soldats et aussi avec les raisons de la guerre avec leurs voisins. Les Helghasts ont secrètement entrepris de reconstruire leur armée après leur défaite dans une guerre précédente, similaire à la remilitarisation extrême de l'Allemagne durant le Troisième Reich sous Adolf Hitler quelque temps après la Première Guerre mondiale. Beaucoup de soldats portent des casques et des uniformes qui sont inspirés des éléments des soldats de la Wehrmacht de la Seconde Guerre mondiale. Le chef des Helghasts, Scolar Visari, est introduit dans une cinématique qui a une forte ressemblance avec le rassemblement de Nuremberg capturé par Leni Reifenstahl pour son film, Triumph of the Will. Les Helghasts emploient un style de guerre-éclair comme Hitler pour envahir Vekta. Ajoutons à cela leur emblème qui emprunte le même jeu de couleur et la mise en forme du drapeau de l'État fasciste (la croix gammée noire apposée sur un cercle blanc entouré de rouge).

Finalement, les conditions cruelles que les Helghasts ont dû être contraints à accepter après leur défaite de la première guerre helghane ont des ressemblances avec ce que l'Allemagne a dû subir après la Première Guerre mondiale. Les chefs helghanes utilisent cette oppression de l'humanité comme un catalyseur pour rassembler les peuples et créer une haine générale envers les humains, comme les allemands après la ratification du Traité de Versailles pendant l'entre-deux-guerres pour avoir le soutien du peuple pendant leurs actions.

Similitudes au niveau du design Modifier

Le design des soldats Helghasts sont apparemment basés sur les Protect-Gears dans Kerberos saga de Mamoru Oshii. Le fait est que Kerberos saga est basée sur une histoire alternative où l'Allemagne a gagné la Seconde Guerre mondiale et cela a provoqué une similitude entre les soldats Helghasts et les soldats allemands. Images of the Last Battalion, un court métrage animé datant de 2005 (donc après la sortie de Killzone) a des fortes similitudes avec les cinématiques de Killzone. Ce court a été créé par Axis Animation et Kerberos saga.

Les armes du jeu sont également, pour certaines, inspirées d'armes réelles. Le fusil d'assaut de base de l'ISA est inspiré du LR 300 américain couplé avec un M203, la différence étant que le chargeur est placé à l'arrière en configuration bullpup. De même, le fusil d'assaut Helghast est, lui, dérivé du FAMAS français ainsi que du G36 allemand. Cette arme est aussi de configuration bullpup mais adopte un chargeur hélicoïdal. On constate d'ailleurs que dans les vidéos du making of de Killzone, les personnages jouant les Helghasts sont équipés de FAMAS airsoft couplés à des M203. Dans le jeu, c'est un fusil à pompe à un coup qui constitue le tir secondaire.

Références Modifier

  1. Fiche Killzone sur Jeuxvideo.com
  2. Fiche Killzone 2 sur Jeuxvideo.com